La consultation

       « L’étincelle ne vient pas d’une des deux pierres qu’on frotte l’une contre l’autre, mais du frottement » (Platon)

La philosophie s’adresse au sujet pensant qui prend conscience de ce qu’il vit avant de pouvoir vivre ce qu’il pense.

Qu’on soit matérialiste ou spiritualiste, cynique ou romantique, rationaliste ou idéaliste, on se situe dans une facette de l’expérience globale de la conscience humaine. Comprendre l’universalité de cette expérience revient à suspendre son jugement pour décrypter les représentations du monde et les croyances qu’elles suscitent, pour se penser soi-même en relation à la conscience collective et au langage commun.

Le conseil philosophique invite la personne à se réapproprier la philosophie pour y puiser les outils et les clés qui peuvent l’aider à mieux se connaître et à mieux comprendre le monde :

  • En éclairant les antagonismes de l’intention et du comportement, de la pensée et de l’action, de la raison et du sensible : ce que je sais et ce que je crois, ce que je dois faire et ce que je fais, ce que je peux faire et ce que je désire.
  • En déterminant des priorités de vie : doit-on suivre l’instinct ou la raison, les désirs ou les principes, vivre l’instant présent ou anticiper l’avenir, chercher le bonheur ou l’expérience ?

À partir d’un dialogue assisté, d’un rapport dialectique et d’exercices pratiques, la consultation aborde, globalement ou de manière spécifique, deux versants du travail philosophique : un versant didactique et un versant pratique.

    La méthodologie de la réflexion philosophique

  • Définir et contextualiser une problématique.
  • Définir les concepts et les mots justes qui la nomment.
  • Remettre dans leurs cheminements historiques les concepts et les notions décrivant la situation, pour se réinscrire dans la continuité expérientielle de l'esprit humain.
  • Structurer et rédiger une réflexion.
  • À partir de l’histoire des idées et des grands problèmes philosophiques, leur fonctionnalité et leur opérativité dans le vécu personnel et collectif, interroger son rapport à l’être, au groupe (famille, entreprise), à la société et au monde.

    L'accompagnement des carrefours de vie 

  • Analyser et synthétiser son questionnement personnel.
  • Exercer un examen critique de ses modes de pensée et des représentations du monde qui en découlent.
  • Mettre en interrogation ce qui se présente comme préalablement connu ou comme évident.
  • Distinguer pour soi l’essentiel de l’accessoire.
  • Reconnaître ses objectifs réels.
  • Accepter ses limites et reconnaître ses potentialités.
  • Discerner ses valeurs éthiques et les priorités individuelles de l’action.
  • Penser son expérience et valider un comportement en accord avec des valeurs librement acceptées.
  • Être là, étant soi.

Dans tous les cas, l'accompagnement privilégie l'échange existentiel plutôt que la discussion philosophique théorique